C’est à votre écoute que je construis un projet à votre mesure, je m’engagerai devant vous.

Agriculture / Les points clefs d’un développement harmonieux et efficace.

 

Simplification et harmonisation administratives au plan européen

Voulant intégrer la commission des affaires européennes, forte de mon expérience de députée européenne, j’agirai en faveur d’une réglementation juste et équilibrée, dans tous les domaines intéressant les agriculteurs de ma circonscription, et notamment en matière phytosanitaire.

 

Pour plus de justice entre les territoires

Face à la problématique des zones défavorisées créées suite au nouveau zonage 2017, j’entends agir, en parfaite concertation avec les acteurs locaux, en lien avec le Ministère de l’Agriculture.
Objectif : éviter la perte des Indemnités Compensatoires de Handicaps Naturels (ICHN).

 

Soutien aux derniers commerces en zone rurale

Pour garantir une action efficace, un collaborateur sera dédié à la recherche de fonds et missionné pour évaluer des projets en collaboration avec les élus locaux et les instances représentatives des branches sollicitées, notamment pour le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER).

 

Fracture numérique : réduire les zones blanches

Aujourd’hui, un agriculteur passe 50 % de son temps en procédures informatiques au détriment de sa production agricole. Parce qu’il n’a pas toujours accès à une connexion internet efficace, cette obligation est difficile à remplir. Je veux réunir tous les acteurs concernés pour remédier au plus vite au problème des zones blanches.

 

Mieux gérer et utiliser la ressource en eau

Les conflits d’usage, la problématique des retenues d’eau et les normes liées à la pollution de l’eau compliquent le travail quotidien des agriculteurs. Grâce au réseau que j’ai tissé avec les acteurs de l’eau et via ma présence au sein d’organismes dans ce domaine crucial, je jouerai un rôle moteur.

 

Consommons local et favorisons les produits du terroir

Il faut encourager les circuits courts. Les producteurs locaux doivent avoir accès aux marchés publics des cantines scolaires. Pourquoi ne pas prévoir une clause « de coût carbone » dans les contrats publics ? Dans le même sens, je souhaite contribuer au développement des abattoirs mobiles.
Toujours pour promouvoir les produits de notre circonscription, je veux travailler à leur labellisation ou leur passage en Appellation ou Label, mais aussi encourager la filière bois.

 

Transports / Des solutions d’avenir.

 

Vers une RD943 plus sûre et moins empruntée

  • Avec 25 000 voitures/jour, la RD943 est l’aorte de la Touraine du sud. Face à un flux routier intense, des mesures immédiates (tourner-à-gauche par exemple) doivent être prises pour la rendre plus sûre et moins accidentogène.
  • Une concertation doit s’ouvrir sans délai pour mettre fin au blocage du projet de doublement des voies pour partie. Départementaux, régionaux et européens : les fonds existent. Ce projet structurant doit être porté par un collectif engagé : la Région, la Communauté de communes, votre députée, la métropole et le département.
  • Il faut également désengorger la RD943 dans un souci de respect de l’environnement. Mais il convient aussi de lancer la réflexion sur le maillage routier qui permet d’irriguer l’ensemble du territoire. Le développement du rail pour endiguer le flot continu de véhicules est une solution de bon sens que j’entends défendre.

 

Favoriser tous les modes de transport

  • Développer les projets tels que l’Indre à Vélo, le canal du Berry et de la Brenne…
  • Encourager le tourisme alternatif, notamment avec la route de Saint-Jacques de Compostelle, voire celle de Saint Martin qui passait dans le Lochois à l’origine.

 

Dans l’agglomération

Bien qu’intégrées pleinement à la Métropole, les communes de Chambray-lès-Tours, Saint-Avertin et Saint-Pierre-des-Corps doivent rester attentives au développement des réseaux de transport collectifs.

Sur cette partie de l’agglomération, faciliter les déplacements, personnels ou professionnels, est l’une de mes priorités. De par mon mandat de déléguée communautaire à la Métropole, je serai en capacité d’accompagner les élus pour défendre vos intérêts en matière de transport en commun, notamment pour le passage du tramway ou encore la création de parkings relais.

Tourisme-hôtellerie / Des idées réalistes.

 

Rendre transparente la taxe de séjour et son utilisation.

Il faut que cet outil soit clair dans ses objectifs pour servir de grandes ambitions.

 

Simplifier le recours aux emplois saisonniers en termes de coûts et de démarches.

 

Créer de nouvelles offres d’hôtellerie.

Et en parallèle, inciter à rénover les hôtels existants, en sollicitant l’ensemble des leviers financiers disponibles. Pour cela, il faut fonder un conseil des hôteliers du Sud Touraine, en partenariat avec la Communauté de communes, et œuvrer en faveur d’un projet de cofinancement viable, comme cela est le cas dans d’autres départements.

 

Mettre en place des partenariats.

Je m’engage à jouer le rôle de médiateur et de représentant du territoire pour créer des liens auprès de partenaires potentiels : zoo de Beauval, Futuroscope, aéroports, tour-opérateurs…

 

Agir en faveur de l’ouverture de bureaux de change dans les territoires ruraux.

Au plan national, j’agirai pour pouvoir disposer sur les secteurs ruraux d’une offre de change monétaire, en proposant cette activité à des acteurs d’ores et déjà établis.

 

Former les acteurs du tourisme.

Notre patrimoine peut espérer attirer de nouvelles cibles touristiques. Pour y parvenir, il lui faut s’adapter aux nouveaux besoins culturels et linguistiques. 

 

Action économique et sociale / Inciter, simplifier, favoriser.

 

  • Je souhaite agir en faveur du développement des zones franches, avec incitation fiscale pour l’installation d’un commerce ou d’une entreprise. Il est donc indispensable de revoir les conditions d’accès à ce statut.
  • A l’heure de la délocalisation des sièges parisiens, je mettrai tout en œuvre pour rendre nos territoires attractifs. Paris comme Bordeaux sont à une heure de Tours en TGV : il faut valoriser cet atout.
  • Je veillerai au développement de la couverture numérique, notamment pour faciliter le télétravail.
  • En concertation avec les élus locaux, nous pouvons solliciter les fonds européens sur certains sujets en vue du désenclavement de ce secteur. Je favoriserai les offres multiservices dans les villages, dans le cadre d’un urbanisme respectant l’identité locale.

     

Agir en faveur des petites retraites

qui ont été plus fiscalisées, alors même que la conjoncture pour cette frange de population l’a fragilisée (non remboursement de soins, frais de transport pour accéder aux spécialistes...).

RSI / Réformer le système.

 

Chacun connaît les difficultés rencontrées par bon nombre d’artisans-commerçants ou encore certaines professions libérales face au régime social des indépendants. Harcèlement, prélèvements abusifs et injustifiés, temps perdu en réclamations souvent vaines… Le RSI est, à mon sens, une entrave injuste à la liberté d’entreprendre et de gérer sereinement son activité. Si son esprit de départ est bon, il est indispensable de le refondre dès aujourd’hui. Je propose de conserver une base commune, comportant cependant des étages et des options ouvertes à la concurrence. Au sein de l’Assemblée nationale, je mettrai tout en œuvre pour que le RSI soit réformé en profondeur.

À Saint-Pierre-des-Corps : L’humain au cœur de mes engagements

Primagaz, bien gérer le départ

Classée SEVESO, la société Primagaz va quitter Saint-Pierre-des-Corps pour un autre site, moins exposé aux risques. Attendu par les riverains directs, ce déménagement est donc une bonne nouvelle, notamment en termes de valorisation de leur patrimoine. Cependant, il faut pérenniser l’emploi. Une fois élue, ce dossier sera l’une de mes priorités. J’agirai en médiateur entre les entreprises, les collectivités locales et la population concernée, afin de conserver en Indre-et-Loire cette activité économique importante, tout en cherchant le lieu idéal pour concilier faible niveau de nuisances et sécurité des biens et des personnes.

Favoriser l’attractivité de la ville

À Saint-Pierre-des-Corps, tout doit être mis en œuvre pour consolider l’activité des entreprises existantes, mais aussi améliorer l’offre foncière et immobilière pour en accueillir de nouvelles.
Pour y parvenir, nous devons engager sans délai une concertation entre élus, CCI de Touraine, promoteurs immobiliers... Il faut aussi créer une véritable locomotive du territoire, à l’image de ce qui a été réalisé en d’autres départements.

Fiscalité / Faire baisser la pression.

 

En cinq ans, la fiscalité a trop lourdement pesé sur les Français et a grevé notre pouvoir d’achat. C’est notamment le cas des petites retraites ou encore des classes moyennes pour qui l’impôt est devenu quasi insupportable.

L’instabilité fiscale est telle qu’elle crée une situation d’attentisme et, par conséquent, freine la croissance de notre pays.

J’entends contribuer à rétablir la justice fiscale dans nos territoires afin de donner un souffle nouveau à notre développement.

 

Créer des liens avec la Métropole et les autres territoires

  • Pour permettre de décentraliser des évènements métropolitains sur le territoire du sud Touraine, j’engagerai sans délai des discussions avec le CODEV.
  • Pour accompagner les Communautés de communes et communes inquiètes du poids que Tours est amenée à prendre dans notre département, et du déséquilibre qui pourrait en découler, je serai le lien entre les différents acteurs et jouerai pleinement un rôle de médiateur avec la Métropole.

 

Gens du voyage : vers une action plus concertée

Avec la Communauté de communes, la brigade de gendarmerie et les relais dans les communautés des gens du voyage, je lancerai, aux côtés des élus locaux, un tour de table sur la gestion des aires d’accueil pour le respect de chacun.

En outre, l’action sociale et éducative doit accompagner le suivi de la mise en place de ces aires qui, à mon sens, doivent être petites et multiples, plutôt que grandes et uniques.

Sécurité /
Favoriser la concertation.

 

La vidéo protection, oui. Mais seulement là où elle est nécessaire. La sécurité relève bien sûr de la seule compétence municipale, mais je souhaite cependant ouvrir un dialogue constructif avec les élus locaux. Objectif : faire émerger des mesures adaptées à chaque commune.

Dans certains quartiers, le rétablissement d’une police de proximité est essentiel pour renouer le dialogue entre population et forces de l’ordre, et renforcer le lien social entre autorité publique et administrés.

Logement /
Optimiser la qualité.

 

Dans un souci d’efficacité, je considère que la question des quotas de logements sociaux doit être appréhendée au niveau de la Métropole, plutôt que commune par commune.

L’effort doit aussi porter sur la qualité de construction et de rénovation de ce type de logement.

Enfin, il faut encourager les investisseurs au travers de mesures fiscales attractives, et non pas les freiner comme l’a fait la loi Duflot.

 

Santé et autonomie /
Être aux côtés des seniors.

 

Vivre chez soi le plus longtemps possible est évidemment souhaitable, tant sur le plan humain qu’économique.

En tant que députée, j’agirai avec force pour contribuer au développement de l’activité de maintien à domicile des personnes âgées et mettre en place des incitations fiscales pour améliorer l’habitat.

Education /
Assurer le bien-être des générations futures.

 

La politique des temps d’activités périscolaires, dits rythmes scolaires, ne satisfait personne.

Coût élevé et iniquité entre zone géographique : je veux revenir sur cette question pour le bien de nos enfants.

Pour le reste, l’éducation demeure une compétence municipale, départementale et régionale.

Culture / Une vie culturelle en phase avec le territoire.

 

Riche de ses talents et de son histoire, la circonscription doit pouvoir compter sur une politique culturelle de qualité.

  • Je m’engage à soutenir des projets structurants, comme par exemple des spectacles, animations ou festivals sur la circonscription en vue de raconter une histoire commune.
  • J’initierai une table ronde avec les élus locaux pour la création d’un lieu d’exposition novateur.

Associations / Favoriser la naissance de projets.

 

Soutenir les associations ne peut se résumer à une aide financière. En ce sens, je souhaite être un facilitateur des projets qu’elles portent, tant sur le volet financier qu’organisationnel.

Proximité / Mes engagements seront tenus.

 

  • Rencontres avec les élus régulièrement et à leur demande.
  • Collaborateur présent à la permanence sur la circonscription qui sera ouverte à tous.
  • Mise en place d’un numéro vert, une fois par mois,  "Allo votre députée".

À l'écoute, en action !

Parti udi  Les républicains